URBEX : SESSION 4

par

sl-photographie, Sebastien Loppin, urbex, ardennes, photographie d'art, artwork, photographe ardennes, photographie, manoir

Maison de l’artiste

Presque deux mois s’étaient écoulés depuis ma dernière incursion dans le monde silencieux de l’urbex, et l’appel des lieux abandonnés se faisait de plus en plus insistant. Le désir de retourner explorer était un murmure constant, et un matin, je décidai qu’il était temps de répondre à cet appel. Je pris contact avec mon ami Sylvain, compagnon de nombreuses aventures, pour organiser notre prochaine sortie. Sylvain, toujours prêt pour une nouvelle quête, partageait mon enthousiasme.

Comme guidés par une boussole invisible, nous avons pris la route vers la Belgique. C’est en chemin que nous avons découvert, presque par accident, une superbe bâtisse abandonnée qui semblait surgir d’un autre temps. Le manoir se dressait, fier mais mélancolique, au milieu d’un jardin en friche. Les hautes herbes et les buissons indomptés étaient les premiers indices de l’absence prolongée de propriétaires.

Nous avons parcouru le périmètre, cherchant un moyen d’entrer sans déranger l’endormissement du lieu. C’est alors que nous avons découvert un cadenas ouvert sur le portail, comme une invitation silencieuse à découvrir les secrets que renfermait le manoir. Il était clair que la demeure était inhabitée depuis plusieurs années, les signes de négligence et de temps étaient partout.

Avec une prudence respectueuse, nous avons choisi d’accéder à l’intérieur du manoir par le sous-sol. La lumière de nos smartphones perçait à peine l’obscurité épaisse, et chaque faisceau révélait un nouvel aspect de la décrépitude et de l’histoire du lieu.

Nous avons visité différentes pièces, chacune racontant une partie de l’histoire du manoir. Dans la cuisine, un calendrier arrêté en 2007 marquait le temps suspendu. Un frigo vide, un vaisselier poussiéreux et des cartons éventrés semblaient attendre le retour de leurs propriétaires. Les objets du quotidien, laissés là comme dans la précipitation, étaient désormais des artefacts d’une vie passée.

La découverte de chaque pièce apportait son lot de surprises et de questions : pour quelle raison avait-on quitté ce lieu si soudainement ? Quelles histoires pouvaient raconter les murs si on les écoutait assez attentivement ? 

Puis, nous avons atteint le salon principal, où un piano à queue, drapé d’une housse de poussière, occupait une place centrale. Le sentiment de respect pour le passé était palpable, comme si chaque objet était chargé d’une mémoire émotionnelle.

Cette exploration, comme toutes les autres avant elle, était un mélange de frisson et de révérence. Le manoir abandonné, avec ses pièces figées dans le temps, offrait un aperçu de l’impermanence des choses et de la beauté trouvée dans l’abandon. En quittant le manoir, je savais que cette expérience s’ajouterait à la collection de souvenirs que je chéris – un autre chapitre dans le livre de mes explorations urbaines.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

URBEX : SESSION 7

Grand hôtel reigner  Après avoir quitté la maison discrète au 3 de la route, avec son trésor caché dans le garage, nous avons repris la route, le cœur battant d'anticipation. Notre objectif était clair : nous rendre au Grand Hôtel Regnier, un spot connu des amateurs...

URBEX : SESSION 6

Au 3 de la route Je n'ai jamais habité au numéro 3, que ce soit sur une route, une rue ou une allée. Cette adresse ne faisait pas partie de mon histoire personnelle, jusqu'à ce que, lors d'une de nos escapades mensuelles, mon ami Cyril, photographe amateur passionné...

URBEX : SESSION 5

La poudrerie Après avoir quitté la maison de l'artiste, dont chaque pièce était une célébration de la créativité et du temps qui passe, nous nous sentions particulièrement enthousiastes à l'idée de poursuivre notre journée d'exploration. La lumière matinale infiltrait...

URBEX : SESSION 3

La minoterie Sainlot   L'exploration de la minoterie Sainlot reste gravée dans ma mémoire comme un chapitre marquant de mes aventures urbaines. Mon ami Sylvain et moi avions décidé de nous rendre sur les lieux pour une première visite, qui devait servir de...

URBEX : SESSION 2

Les anciens abattoirs de Reims Lorsque j'ai entendu parler des anciens abattoirs de Reims, cet espace urbain désaffecté de 5,7 hectares composé de plusieurs bâtiments, quelque chose en moi a été immédiatement attiré. L'urbex, ou l'exploration urbaine, est souvent...

URBEX : SESSION 1

La Villa Maria Ma fascination pour les lieux abandonnés a toujours été une source d'émerveillement et de curiosité profonde. J'éprouve une attraction irrésistible pour les histoires et les mystères que renferment ces endroits figés dans le temps. C'est ainsi qu'un...