URBEX : SESSION 2

par

urbex, sl-photographie, Sebastien Loppin, photographie d'art, artwork, abandoned place, exploration urbaine, urban exploration, hdr

Les anciens abattoirs de Reims

Lorsque j’ai entendu parler des anciens abattoirs de Reims, cet espace urbain désaffecté de 5,7 hectares composé de plusieurs bâtiments, quelque chose en moi a été immédiatement attiré. L’urbex, ou l’exploration urbaine, est souvent considérée comme une niche de curiosité, pourtant la promesse d’aventure et la capture du temps suspendu dans ces lieux me fascinent.

Arrivé sur les lieux, le premier spectacle qui s’offrit à moi fut pour le moins surprenant : une collection de meubles abandonnés, fauteuils et canapés, dispersés à l’extérieur comme les vestiges d’une vie passée, ou les débris d’une décharge à ciel ouvert. Ce tableau étrange servait de préambule à ce qui allait suivre.

Pénétrant à l’intérieur des bâtiments, le décor changea radicalement. Les structures incendiées dégageaient une atmosphère grise et glauque, les ombres et les lumières jouant avec les textures et les matériaux éparpillés partout : des lambeaux de tissu, des structures en fer tordues et des éclats de bois. Cette palette de destruction offrait, paradoxalement, une toile de fond fascinante pour la photographie, chaque coin révélant une composition différente, un nouveau tableau de décadence.

Pour autant, le lieu n’était pas dépourvu de couleur. Les tags colorés, œuvres d’artistes de rue anonymes, apportaient une touche de vie et d’irrévérence à ce monde autrement morne. Ils racontaient une histoire différente, une rébellion contre l’abandon, un refus de se laisser sombrer dans l’oubli.

L’exploration se faisait avec prudence, conscient de l’instabilité potentielle des structures et des dangers inhérents à un tel site. Mais l’excitation de découvrir, de documenter, de sentir l’histoire imprégnée dans les murs, les sols, les plafonds, surpassait toute appréhension.

La surprise de la journée fut la présence de joueurs de air-soft, leurs détonations sèches résonnant dans le silence oppressant du lieu. Ils s’étaient approprié cet espace pour leur propre forme de jeu et d’évasion, ajoutant une dimension inattendue à l’atmosphère déjà chargée de l’endroit.

En fin de compte, les anciens abattoirs de Reims, avec leur histoire complexe et leur présence physique imposante, incarnent le genre de lieux qui attirent les explorateurs urbains. Ils sont des capsules temporelles, offrant un aperçu de la finitude des constructions humaines et un terrain fertile pour l’imagination. Cette visite m’a laissé avec un sentiment mêlé de respect pour le passé et d’appréciation pour la capacité de l’art et du jeu à insuffler de nouveau la vie dans ce qui a été laissé pour compte

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

URBEX : SESSION 7

Grand hôtel reigner  Après avoir quitté la maison discrète au 3 de la route, avec son trésor caché dans le garage, nous avons repris la route, le cœur battant d'anticipation. Notre objectif était clair : nous rendre au Grand Hôtel Regnier, un spot connu des amateurs...

URBEX : SESSION 6

Au 3 de la route Je n'ai jamais habité au numéro 3, que ce soit sur une route, une rue ou une allée. Cette adresse ne faisait pas partie de mon histoire personnelle, jusqu'à ce que, lors d'une de nos escapades mensuelles, mon ami Cyril, photographe amateur passionné...

URBEX : SESSION 5

La poudrerie Après avoir quitté la maison de l'artiste, dont chaque pièce était une célébration de la créativité et du temps qui passe, nous nous sentions particulièrement enthousiastes à l'idée de poursuivre notre journée d'exploration. La lumière matinale infiltrait...

URBEX : SESSION 4

Maison de l’artiste Presque deux mois s'étaient écoulés depuis ma dernière incursion dans le monde silencieux de l'urbex, et l'appel des lieux abandonnés se faisait de plus en plus insistant. Le désir de retourner explorer était un murmure constant, et un matin, je...

URBEX : SESSION 3

La minoterie Sainlot   L'exploration de la minoterie Sainlot reste gravée dans ma mémoire comme un chapitre marquant de mes aventures urbaines. Mon ami Sylvain et moi avions décidé de nous rendre sur les lieux pour une première visite, qui devait servir de...

URBEX : SESSION 1

La Villa Maria Ma fascination pour les lieux abandonnés a toujours été une source d'émerveillement et de curiosité profonde. J'éprouve une attraction irrésistible pour les histoires et les mystères que renferment ces endroits figés dans le temps. C'est ainsi qu'un...